Communiqué de Unitaire(s) 38

Contre la division, se rassembler à gauche pour battre la droite et l’extrême-droite

Alors que le rassemblement à gauche au deuxième tour pour battre la droite et l’extrême-droite devrait être un principe fort au service des intérêts de la population, il n’en est malheureusement rien dans l’agglomération grenobloise. Nous constatons l’existence de listes de division à gauche au second tour dans toutes les grandes villes, mettant la droite en position d’arbitre et mettant en danger le maintien à gauche de ces municipalités.

A Echirolles, la liste PS/EE-LV se maintient au second tour face au maire sortant Renzo Sulli (PCF), pourtant arrivé en tête. A Saint Martin d’Hères, la liste PS/EE-LV se maintient face au maire sortant David Queiros (PCF), créant un risque de victoire de la droite- Modem fusionnés, soit 31% des voix. Même constat à Fontaine, où la liste PS/EE-LV se maintient face à Jean-Paul Trovero (PCF) alors que la droite et l’extrême-droite font ensemble 37% des voix.

A Grenoble les grenoblois ont très clairement mis la liste de Eric Piolle en tête de la gauche. Après avoir refusé une proposition de fusion correcte, non seulement Jérome Safar annonce son maintien, mais en plus il obtient le soutien des têtes de liste de droite Philippe de Longevialle et Denis Bonzy, et de représentants du patronat. Pour gagner à tout prix la mairie de Grenoble, M. Safar en appelle à la droite et au patronat pour combler son retard. A la politique d’austérité gouvernementale qu’il assume s’ajoute le discrédit. De telles pratiques contribuent à détourner les citoyens de la vie politique.

Les militants isérois de Unitaire(s) condamnent ces listes de division et appellent à voter pour les candidats de gauche arrivés en tête, à savoir Renzo Sulli à Echirolles, David Queiros à Sant Martin d’Hères, Jean-Paul Trovero à Fontaine, et Eric Piolle à Grenoble.

Unitaire(s) 38
Membre du Front de Gauche 38

Laisser un commentaire